12/03/2016

CAFE LABORATOIRE D'IDEES 1ER TRIMESTRE

Pendant le premier trimestre jusqu'en avril 2016  Retour  sur nos rencontres pendant cette période où les idées intempestives ont fusé, sous le signe de la" légereté profonde de Nietszche". Un art de vivre, une capacité à s'alléger en échappant à la tyrannie, une distance critique à l'égard de ce qui arrive: essayer de comprendre dans les plis de réel.  


 

Ce réel à faire habiter au quotidien, en pleine conscience avec le livre " UNE JOURNEE PARTICULIERE ", un ensemble de réflexions de philosophes sur le déroulement de toute une journée, puis comment naît " une conscience politique" à travers l'histoire de la guerre oubliée d'Angola, sous le régime colonialiste de Salazar, dans les années 60 / 7o. Devant la complexité du monde politique et civique, le citoyen a du mal à faire ses choix pour construire sa conscience politique, ce qui ne veut pas dire  s'inscrire à un parti mais trouver comment il veut s'engager, être responsable dans son rapport au monde et aux autres.

Les monotypes de Denis Gardon, réalisés dans ces années là, ont servi de support à la réflexion, ainsi que deux livres, un de Jean Ziegler, l'autre d'Edouard Matoko; tremplins d'une identité à revendiquer et transformer des oppressions successives en avenir positif.

Les Angolais, présents à cette réunion, ont apprécié de pouvoir intervenir aux échanges.

Les commentaires sont fermés.