29/05/2016

CAFE LABORATOIRE D'IDEES suite

Nous avons accueilli en Café Laboratoire ce mardi l'écrivain Rafik Ben Salah  auteur suiso-tunisien, pour ses livres " Harem en péril " et " Drames de Femmes et autres trames ", un auteur jouissif, un régal des mots, un régal aussi d'intelligence, deux recueils de nouvelles  découvert au Dernier Salon du Livre  au stand Tunisien, deux livres  édités à l'Age d'Homme à recommander à votre curiosité 

Rafik Ben Salah prix Lipp 1999 et Prix Schiller  en 1992.

PRESENTATION DE L'AUTEUR

Oui, on se régale par se mots; les mots de notre auteur et c'est pourquoi nous l'avons choisi, cet auteur original nous a séduit pas sa connaissance de la langue française et la manière surtout ales sujets . Et pourtant avec laquelle il en joue avec facétie, gourmandise, humour en iconoclaste. Et pourtant les sujets qu'il nous propose sont dramatiques, tragiques, douloureux pour les protagonistes, surtout les femmes, car nous assistons à la dévastation des familles, à la mort d'individus pris dans la rumeur et les traditions enfermantes sur un regard d'autrui malveillant face à une conscience qui se veut libératrice; le malheur, la malédiction rôdent, rapt, viol, cruauté agissent en démiurges et pourtant nous sommes transportés à travers toutes ces nouvelles, puisqu'il s'agit de très courts récits, dans un rythme allègre, enjoué, voir primesautier et des images qui appartiennent à un esprit créatif, grâce aussi à un vocabulaire qui va chercher sa saveur dans un duo de langues dans lequel l'auteur a baigné en s'amusant et en amusant les yeux et l'oreille du lecteur. Oui, nous avons beaucoup aimé ces deux livres, nous avons souri, ri, tout en nous interrogeant sur le pouvoir réel et parfumé de ce printemps au jasmin qui promettait des fleurs épanouies, mais dont certaines ont trop vite fâné ou desespéré d'éclore selon leur souhait.

Ce sont deux livres philosophiques aussi, jouissifs que l'on n'est pas prêt d'oublier.

 

Lire Rafik Ben Salah c'est jubilatoire, mais c'est aussi un écrivain qui manie la dialectique du blanc et du noir, de la société qui l'entoure et où il joue et en joue comme un rôle de catalyseur.

DEUX LIVRES A LIRE A TOUT PRIX ....

Les commentaires sont fermés.