04/05/2017

CAFE PHILO LABORATOIRE D'IDEES CAFE PLATANE 91 BD DE LA CLUSE GENEVE

 RENDU DE LA SEANCE DU MARDI 2 MAI 2017 CAFE PLATANE  18 H 30   / 20 HEURES

INTERVENANTS : CLAUDE CLAVERIE  /  DENIS GARDON

Ce soir là, nous avons trait un sujet d'actualité, mais universel : " La civilisation occidentale est-elle un Prométhée ethnocide ? " 

Après les rivages " désenchantés " de Jan Marejko  évoqués le Mardi précédant, nous avons souhaité aborder au mois de Mai les rivages du Futur, le futur de note société occidentale, né d'un Prométhée courageux mais peut - être devenu ethnocidaire le paradoxe de ces deux mots nous a interpellés. 

Entre les techniques sophistiquées, prothèses d'aujourd'hui et le bonheur ou bien être promis désormais depuis longtemps par le siècle des Lumières, avons-nous réellement fait un chemin ascendant pour l'humanité, malgré des changements nombreux positifs mais aussi ravageurs ? Notre courageux Prométhée, apprenti sorcier connait-il des limites de l'humain ? De la nature ? 

Pour s'intégrer dans l'histoire a-t-il besoin de prier, de flirter avec la mort? Le boomerang est à craindre en tous les . A cette appréhension engendre la peur et l'angoisse qui caractérisent nombreux des habitants de notre monde d'aujourd'hui. Coincé entre structures économiques et discours mélodiques, notre société s'écoute résonner en niant souvent la réalité par excès de volonté de puissance souvent destructrices, ethocide. Notre Prométhée peut-il trouver une autre orientation, inspiré par une nouvelle spiritualité ? L'homme cherche toujours avec curiosité un ailleurs et en cours de chemin se laisse pervertir.

L'Homme qui veut s'expliquer le monde et l'expliquer aux autres, sait-il d'abord comprendre ? Cet occident contemporain, germé dans la Renaissance après avoir rejeté les sources anciennes s'est engagé dans une course au progrès où les valeurs requises ne correspondent pas toujours aux besoins de l'Esprit intuitif et créatif et l'autisme au monde que cette course manifeste, le rend agressif.La rationalité  du XVIIème siècle et du 18éme siécle qui ont fait leur chemin se heurte à l'irrationalité fondamentale de l'être humain et le pousse à devenir schizophrène . L'alibi des nouveaux outils n'explique - t-il pas celui d'un faux ailleurs ? Où est la sortie ?

 Dans son dernier livre " Décadence " , le 2ème tome d'une trilogie, après " Cosmos " qui doit être suivi d'un 3ème ouvrage " Sagesse " , Michel Onfray nous déroule le fil rouge de la décadence judéo-chrétienne.Il cite en exergue un court texte de Nietszche, tiré du chapitre 4 du tomme III des " Inactuelles " ou " Intempestives " texte de la fin du 19ème siècle mais qui résonne aujourd'hui bien à propos . Dans cette exergue, Nietszche parle de " vide de pensée", de barbarie approchante y compris en Art et en Science . Nietszche nous parle ici de décadence de la civilisation à son époque. Mais ici, Michel Onfray situe cette origine de la décadence dans la décadence judéo-chrétienne qui en serait à sa mort, après tout un périble de 2.000 ans qui se sont cristallisés jusqu'à nos jours autour d'un christ Pentacuator, une déclinaison sur laquelle s'est construite la raison occidentale  judéo-chrétienne, la civilisation judéo-chrétienne, la nôtre. Il s'agit pour lui, de l'éthétisation d'un concept poétique, mythique ( faute de preuves documentaires ) Jésus dont les empereurs  de droit divin Constantin et Grégoire se sont emparés et grâce à l'apôtre Paul ont pu mettre en place une force impérialiste temporelle et spirituelle, une forme politique, une conversion par le glaive qui justifiera plus tard l'inquisition et les Croisades :faire du judaïsme déterritorialisé ou internationalisme chrétien, un pouvoir conquérant mais malheureusement pas de paix en proie à diverses guerres post-coloniales.  La force de cette fiction durera des siècles jusqu'à ce qu'une autre force, toute aussi hégémonique, viendra la déstabiliser : L'Islam. Mais les  2 civilisations bien rivales vont être à leur tour ébranlées par l'esprit rationalistes dès le XVII s. / XVIII s.. D'autre part les schismes, les corruptions papales, Luther, Calvin, les humanistes qui remettent au goût les matérialistes pré-socratique comme Lucrèce et les Encyclopédistes, tout cela va faire naître, l'Homme propre, l'Homme nouveau, le monde religieux fissuré commence à se détériorer, l'idée de barbarie n'est plus seulement du côté où l'on croit; la chute de pouvoir royal de droit divin est décapité, la Terreur s'empare des esprits et des pouvoirs, 

 

Les commentaires sont fermés.